Du nouveau dans la prise en charge des séances d’ergothérapie par l’Assurance Maladie en Occitanie

Un parcours de santé innovant pour répondre aux besoins des enfants « Dys »

En accord avec l’ARS, l’Assurance Maladie a commencé à prendre en charge financièrement les bilans et séances d’ergothérapie dans le cadre d’un parcours de santé supervisé par l’association OCCITADYS.

Il est vrai que le parcours du combattant des familles pour accéder aux soins d’ergothérapie a de quoi en décourager plus d’une. En effet, le parcours classique nécessite patiente et abnégation pour monter un dossier MDPH sans pour autant être certain de voir aboutir la demande initiale.

C’est un enjeu majeur de Santé Publique car les troubles spécifiques du langage et des apprentissages (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dysphasie), les troubles de la coordination (dyspraxie) et les troubles de l’attention (TDA/H) touchent plus de 4 000 enfants de 6 à 15 ans en Occitanie. C’est à eux qu’est destiné le Parcours de Santé TSLA (Parcours de santé Troubles Spécifiques du Langage et des Apprentissages).

Ce nouveau Parcours de santé TSLA est expérimenté depuis quelques mois dans l’Hérault et sera étendu à toute la France, comme validé par la conférence nationale du handicap de février 2020. A cette occasion, le président de la République avait annoncé la mise en place d’un forfait d’accompagnement pour tous les « dys », sans reste à charge pour les familles.

L’association Occitadys a d’ores et déjà conventionné des centaines de professionnels paramédicaux 😉

Etant confronté chaque jour aux difficultés des familles pour constituer de lourds dossiers pour permettre la prise en charge financière en ergothérapie de leurs enfants, à leurs difficultés financières face aux prises en charges paramédicales multiples, il était évident que je devais me conventionner pour leur permettre un meilleur accès aux soins.

Le Parcours de santé TSLA a pour vocation de financer des soins (notamment d’ergothérapie) qui jusque-là n’étaient pas pris en charge par l’Assurance maladie. Cette absence de financement amenait de nombreuses familles à solliciter la MDPH pour financer ces soins. Ainsi, pour un certain nombre de situations n’impliquant pas d’autre besoin, le parcours de santé permettra d’éviter le recours à la MDPH.

Une bonne nouvelle donc !

Informations sur l’entrée dans le Parcours de Santé TSLA :

contact:

Secrétariat de pédiatrie de l’Institut Saint-Pierre

1er contact à privilégier par e-mail.

E-mail : tsla34@institut-st-pierre.fr

Tél : 04 67 07 76 60 – Ligne ouverte les mardis et mercredis matin, de 9h00 à 12h00.

Pour en savoir plus sur Occitadys: site internet – Occitadys